Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

23/10/2008

Les maladies sexuellement transmissibles (MST) en hausse

mst.jpg

La sexualité a ses bons côtés. Elle procure plaisir et partage avec l’être aimé.Mais, comme toute bonne chose, elle a son revers de médaille : les infections sexuellement transmissibles (IST). Bien que de nombreuses campagnes soient menées pour se protéger, les IST sont en forte augmentation. À l’Institut Scientifique de Santé Publique (ISSP), on dit même qu"en Belgique et dans d’autres pays, on assiste à une recrudescence de la syphilis".

Surtout chez les hommes homo et bisexuels "Un quart des diagnostics de syphilis concerne une réinfection; la plupart des réinfections IST sont enregistrées chez les hommes homo/bisexuels. Plus grand est le nombre de partenaires sexuels mentionné, plus élevé est le pourcentage de réinfections. En outre 81 % des hommes enregistrés avec une réinfection sont VIH positifs."

En Belgique, environ 20.000 personnes ont déclaré être atteintes du Sida. Un chiffre élevé lorsqu’on sait que de nombreuses campagnes de prévention existent. Aux Etats-Unis, une étude démontre que les IST les plus courantes chez les jeunes femmes sont le HPV (18,4 %), le Chlamydia (3,9 %) et la trichomoniase (2,5 %). En Belgique, les MST les plus courantes chez les femmes sont la Chlamydia, "souvent chez les jeunes femmes de 15 à 24 ans", les condylomes et le HPV, responsable des cancers du col de l’utérus. Sophie, 28 ans, a contracté le chlamydia. "J’étais plus préocuupée par le Sida, l’hépatite et le papilloma virus. Je ne pensais pas contracter une autre maladie…. regrette-t-elle. "La proportion d’hommes homo/bisexuels est la plus élevée parmi les diagnostics de gonorrhée et de syphilis".

L’ISSP continue : "Tous les cas de LVG et d’hépatite C aiguë concernent les hommes homo/bisexuels. Dans la plupart des cas, il s’agit d’hommes âgés entre 34 et 55 ans. "

"Certaines IST peuvent se transmettre par transfusion sanguine, explique Pierre, médecinLes donneurs de sang sont contrôlés et, généralement, les maladies se transmettent sexuellement." Pour l’hépatite et les HPV un vaccin existe. Pour les autres pas. À bon entendeur…(source L.C.C.)

Les commentaires sont fermés.