Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/11/2008

Le câlin disparaît !

calin.jpg

Interrogés sur la façon dont ils allaient profiter du changement d'heure, 44% des répondants ont affirmé «dormir», 44% «faire l'amour». C'est en y regardant de plus près que les différences entre les sexes apparaissent. Ainsi, à l'échelle du pays, 55% des femmes ont dit penser «dormir» (contre 31% des hommes). Les hommes, quant à eux, ont répondu vouloir «faire l'amour» dans 57% des cas (contre 32% des femmes).

Alors, mensonge ou vérité? «Les hommes ont tendance à se conformer eux-mêmes dans leur image olé olé, commente Gilles Vachon, psychologue et conférencier. Mais je pense que les hommes ont autant besoin de sommeil que les femmes. Quand ils parlent de sexe, ils font les fanfarons.»

Hommes et femmes québécois semblent légèrement plus enclins à faire l'amour, à 52% (contre 34% qui préféreraient dormir), une différence toutefois peu significative statistiquement, croit le psychologue. Selon lui, nous souffrons tous, d'un océan à l'autre, d'un cruel manque de sommeil. La preuve: plus de huit répondants sur 10 affirment que les habitudes de sommeil de leur partenaire les perturbent. Résultat: une personne sur trois dort (toujours ou parfois) dans un lit séparé, 20% déménagent à l'occasion sur le canapé. Il faut dire que, pour beaucoup, une mauvaise nuit n'est pas franchement terrible pour l'intimité non plus: 73% des répondants affirment qu'une mauvaise nuit perturbe leur relation de couple, 51% sont alors moins intéressés à faire l'amour, 45% avouant même, faute d'une bonne nuit de sommeil, être désagréables avec leur partenaire. (Source cyberpresse.ca)

06:17 Publié dans sexe | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.