Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/11/2008

La sexe dans Lola

lola.jpg

Ce dimanche, retrouvez dans le dossier Sexe de Lola, le supplément féminin de la DH.

On peut notamment y lire un petits tours d’horizon des jeux érotiques qui pimenteront vos ébats…

On dit souvent que le chocolat a des vertus aphrodisiaques. Qu’il est le parfait substitut au sexe. Que pour compenser une folle nuit d’amour, les femmes se mettent un carré de chocolat sous… la langue. Des études ont été réalisées et démontrent que plus d’un tiers des femmes préfèrent se passer d’ébats torrides que de gourmandises. Mais pourquoi chercher à choisir à tout prix entre l’un et l’autre. Pourquoi ne pas conjuguer les deux… ? Après tout, ces deux-là sont faits pour s’entendre. Casanova le savait déjà, lui qui en buvait plusieurs tasses avant de satisfaire ses conquêtes. Quant à l’empereur aztèque Moctezuma, il en avalait plus de 50 tasses par jour… plus particulièrement juste avant d’aller honorer les femmes de son harem. Sans parler du marquis de Sade, lui aussi fan des précieuses tablettes, qui associait le chocolat à d’autres aphrodisiaques pour en accentuer les effets.

Une étude scientifique italienne a été menée il y a quelques années sur les effets de cette gourmandise sur la sexualité des femmes. Sur un panel de 153 petites dames d’âges et de profils différents, certaines amatrices de chocolat et d’autres non, il s’est avéré que celles qui craquaient pour le petit carré noir quotidien étaient aussi celles qui avaient le plus de rapports sexuels et aussi le plus de désir. Voilà nous déculpabiliser quand on craque pour une de ces petites douceurs. Voilà de quoi même nous encourager à fondre pour une bouchée et assumer notre gourmandise.Mais comme on veut pas cramer toute seule en enfer pour ne pas avoir su résister à la tentation, voici quelques idées de jeux sensuels pour inviter chouchou à partager notre péché capital. D’ailleurs tant qu’on y est à parler de péchés capitaux, autant directement allier la gourmandise à la luxure…

Voici deux baumes à lèvres. L’un glacé, l’autre brûlant pour chacun des partenaires, ils sont un prétexte aux baisers et suscitent des réactions particulières quand les lèvres se frôlent…

Peindre ou faire l’amour… Les deux.

Un joli flacon japonais. Une peinture de corps au goût chocolat. Un pinceau à calligraphie. Et la peau de votre moitié. Voilà ce qu’il vous faut pour rendre votre intimité plus gourmande. Avec son corps en guise de toile, ésquissez-lui des mots doux, des tas de sucreries sur le dos, le torse ou ailleurs si vous en ressentez l’envie. Bon. Commencez pas à complexer sur vos talents d’artistes. On s’en fout. C’est pas l’essentiel ici. Pas besoin d’être un Picasso ou un Modigliani pour faire fondre votre homme. Et si vous faites des scraboutchas, pas besoin de courir chercher du white spirit… Un coup de langue et voilà la rature effacée. Parce que oui, cette peinture est comestible. Elle a ceci d’érotique qu’elle se lèche. Et si chouchou ne trouve pas ça à son goût, la peinture sert aussi de masque facial.Les calories… ? On sait pas et c’est pas important. Le goût ? On vous laisse deviner…

Les commentaires sont fermés.