Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

15/01/2009

La clinique de la sexualité et du couple réunira plusieurs spécialistes

CHARLEROI. La problématique de la sexualité est encore considérée par la population et par certains médecins comme un sujet tabou. Pour démystifier ce sujet, l’ISPPC ouvre une clinique de la sexualité. Située sur le site de l’hôpital Vincent Van Gogh, cette clinique permettra aux personnes qui le souhaitent de trouver un interlocuteur qualifié pour aborder toutes les problématiques liées à la sexualité.

Les champs de compétences développés par la clinique de la sexualité et du couple sont la mise au point du diagnostic et le traitement. “La clinique propose une approche pluridisciplinaire et intégrée des questions et problèmes susceptibles d’être rencontrés dans la vie sexuelle et affective de tout un chacun, homme ou femme, jeune ou vieux”, confie Yves Depauw, psychiatre.

Et de poursuivre, “l’objectif des interventions de la clinique de la sexualité et du couple est de permettre à toutes et tous de faire le point et de rechercher des solutions afin d’atteindre une amélioration qualitative de leur vie sexuelle, affective et conjugale.” Des consultations individuelles, en couple ou familiales peuvent s’y donner, ainsi que des thérapies de groupes.
Si nécessaire, au-delà de la consultation, une hospitalisation peut être prévue. La spécificité de cette initiative réside dans son caractère intégré, les différents spécialistes pouvant désormais, au sein de cette clinique, travailler en commun.
Les patients peuvent y venir d’initiative, ou en étant aiguillés par un assistant social, un centre de planning ou leur médecin traitant. Cette mise en commun des différentes spécialisations médicales n’a, selon les responsables de l’ISPPC, nécessité aucune infrastructure particulière, pas plus que des constructions nouvelles : il s’est agi d’une mise en commun de compétences existantes et ainsi coordonnées au sein d’une même équipe. ( source G. V.)

Les commentaires sont fermés.