Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/01/2009

La pilule du lendemain en hausse

Tous les 4 ans, une vaste enquête sur la santé des jeunes est menée en Communauté française de Belgique : l’enquête HBSC, patronnée par le Bureau européen de l’Organisation mondiale de la santé.
Les résultats de la huitième enquête viennent d’être publiés en deux brochures : la première traite de la santé et du bien-être en général (santé, alimentation, sport et surcharge pondérale); la deuxième concerne les assuétudes (tabac, alcool, drogues, jeux électroniques, télévision).
“L’objectif est de produire des données utiles pour les acteurs de promotion de la santé visant un public de jeunes. Ce sont 162 classes primaires et 528 classes secondaires qui ont pris part à l’enquête : soit 11.927 questionnaires”, souligne Catherine Fonck, ministre de la Santé.
La vie sexuelle des adolescents est abordée au travers de la question As-tu déjà eu une relation sexuelle, c’est-à-dire as-tu déjà fait l’amour ?
La moitié des élèves âgés de 15 à 18 ans (51,5 %) déclarent avoir déjà eu une relation sexuelle. 44,6 % des élèves âgés de 15 à 18 ans déclarent avoir déjà eu plusieurs relations sexuelles, 23,6 % avec le (ou la) même petit(e) ami(e) et 21 % avec plusieurs petit(e)s ami(e)s.
Parmi les élèves âgés de 15 à 18 ans ayant eu leur premier rapport sexuel avant l’âge de 14 ans, on observe que 77 % d’entre eux déclarent avoir eu leur premier rapport entre 12 et 13 ans.


Près de 90 % des élèves de 15 à 18 ans déclarent avoir déjà vu ou manipulé un préservatif.
En ce qui concerne les fausses croyances, environ 17 % pensent à tort que le moustique peut propager le virus du sida, 12,7 % pensent qu’on peut attraper le sida en embrassant sur la bouche quelqu’un qui a le sida et 11,2 % considèrent que le don de sang constitue encore actuellement un mode de transmission du VIH.
Parmi les jeunes de 15 à 22 ans sexuellement actifs, les garçons sont significativement plus nombreux que les filles à déclarer avoir utilisé le préservatif lors de leur dernier rapport sexuel (63,1 % vs 42,4 %).
Lorsqu’on explore l’utilisation d’une contraception pour éviter une grossesse non désirée, parmi les jeunes sexuellement actifs (15 à 22 ans), on observe que 81,5 % déclarent qu’ils ont utilisé, eux-mêmes ou leur partenaire, une méthode contraceptive lors du dernier rapport sexuel.
Parmi les adolescentes âgées de 15 à 22 ans sexuellement actives qui ont cité un moyen de contraception, 83,1 % déclarent avoir utilisé la pilule contraceptive lors de leur dernier rapport sexuel.
Lorsqu’on interroge les adolescentes âgées de 15 à 22 ans qui affirment avoir déjà eu au moins un rapport sexuel, un peu plus d’un quart d’entre elles (28,2 %) déclarent avoir déjà utilisé la pilule du lendemain au moins une fois et seules 2,3 % d’entre elles ignorent de quoi il s’agit.
Plus d'infos: Contacts: Isabelle Godin mail: igodin@ulb.ac.be. Ces brochures sont disponibles gratuitement: En les téléchargeant au format pdf: www.ulb.ac.be/esp/sipes - onglet Publications. En les commandant à l'adresse suivante (dans les limites du stock disponible) : Service d’Information. Promotion Education Santé – SIPES, Ecole de Santé Publique de l’ULB, CP 596.  Route de Lennik 808; B - 1070 Bruxelles. Tél.: 32 (0)2 555 40 81. Courriel : zelmaach@ulb.ac.be.

Les commentaires sont fermés.