Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/03/2009

Repas au sperme: toutes les recettes !

Un Américain vient de publier un livre de cuisine dont les recettes contiennent toutes du sperme. Pourquoi faire ? Pour vous aider à surmonter votre dégoût. Pour que le sperme de votre bien-aimé devienne… délicieux.«Nous les humains, nous sommes vraiment omnivores. Dès que quelque chose a bon goût, une texture agréable ou une qualité nutritive, nous trouvons un moyen de l’accommoder. Tous ceux qui ont un peu voyagé savent que des choses étranges ou répugnantes chez nous sont considérées, aillleurs, comme de purs délices. Les Suédois ont adopté un poisson pourri comme plat national. Les Péruviens font griller des hamsters au dîner, les Anglais adorent leurs saucisses au sang et les Américains consomment chaque jour des litres de sécrétions produites par les glandes mammaires des vaches.»

Pour Paul "Fotie" Photenhauer, 37 ans, gay, infirmier à San Francisco et fanatique de bons petits plats, le sperme fait partie des substances les moins aimées au monde. «Quand il est question de sperme, beaucoup de gens font la grimace. Et pourtant, remarque-t-il, n’est-ce pas une preuve d’amour que de le goûter ? Un soir que je dinais avec des amis, nous avons abordé la question qui fait toujours débat : "tu avales, ou tu avales pas ?". Autour de la table, tout le monde s’est mis d’accord pour dire "berk, j’avale pas". Moi j’avale et je trouve cela très beau sur le plan symbolique… Alors je me suis mis en tête d’aider les gens à surmonter leur phobie du sperme. Je me suis attelé à ma table de cuisine et j’ai cherché toutes les recettes permettant de mettre en valeur les qualités du sperme."


Quelles qualités ? Paul explique : «Sur le plan diététique, le sperme - riche en vitamines et en protéines fournit un pourcentage intéressant des Apports Quotidiens Recommandés par les nutrititonnistes. C’est aussi un ingrédient aux propriétés fantastiques sur le plan culinaire. Comme le vin et le fromage, son goût qui peut paraitre désagréable au premier abord évolue de façon nuancée dans la bouche. Autre avantage, et non des moindres : le sperme ne coûte rien. Il est possible d’en trouver assez facilement, pour peu que l’on s’adresse à la personne du bon sexe…» Mais le plus important, bien sûr, c’est que le sperme est aphrodisiaque : «Quoi de plus excitant, affirme Paul, que d’inviter celui ou celle qu’on aime à une petit diner aux chandelles et de lui faire absorber, yeux dans les yeux, cette preuve d’amour réciproque ?»

Les recettes les plus populaires sont bien sûr celles où l’on ne sent presque pas le sperme. Les cocktails par exemple, fournissent une parfaite entrée en matière érotique. Dilué dans un verre d’Irish Coffee "with extra cream" ou dans une coupe multicolore de "Strawberry Splasharita", le sperme n’est plus guère qu’une sorte de "petite touche personnelle excitante", inodore et invisible… Il s’agit plus de se mettre en condition. Passons ensuite aux mises en bouche : brochettes de saumon "vernies" (recouvertes d’une pellicule brillante et caramélisée de sperme), caviar "légèrement salé" (ou tarama amélioré)… «Voilà une manière rigolote d’entamer un repas, explique Paul. Les fruits de mer et les poissons s’entndent très bien avec le sperme et en plus, ils partagent avec lui ce côté stimulant pour l’imagination : on pense aux tentacules, aux ventouses, aux œufs, aux huitres, aux moules…»

Le livre présente environ 25 recettes (sauces et milk-shake compris), toutes testées par Paul, puis validées par ses petits copains. Comme aucun éditeur ne semblait intéressé, il a publié lui-même ce livre, en novembre dernier, avec des résultats positifs : déjà 1000 exemplaires de vendus. Une édition italienne est en cours. Des éditeurs israélien et suédois l’ont contacté… Quant à la presse, elle se régale. «C’est vraiment dégoutant», affirme une journaliste de magazine féminin, qui précise toutefois que le goût du sperme n’est peut-être pas si affreux : «certains disent que le sperme est salé et acide mais il serait possible d’en découvrir les nuances, un peu comme des oenologues». Paul précise qu’il est possible d’adoucir le goût du sperme en buvant beaucoup d’eau (plutôt que le bière) et en arrêtant de fumer. La consommation de légumes permettrait également de supprimer l’amertume du sperme.

Mais ne nous leurrons pas : c’est surtout une question d’assaisonnement. Et de mise en scène. Le but du jeu n’est pas de transformer le sperme en ingrédient banal, rangé au frigidaire à côté de la mayonnaise… Non, il s’agit bien plutôt de redonner au sperme sa valeur sexuelle et son pouvoir de séduction. «Ce livre de cuisine a été créé pour des diners de sperme entre adultes consentants, précise l’introduction du livre. S’il vous plait, ne mettez pas de sperme dans le repas de vos invités sans les en informer.» Paul ajoute d’ailleurs que, pour des raisons de santé, il vaut mieux ingérer le sperme de la personne avec qui vous vivez ou de votre petit copain, pour être bien certain(e) de n’attraper aucune maladie. (Source: Natural Harvest, de Paul "Fotie" Photenhauer (une "collection inspirée de recettes basée sur le sperme"). Nom de l’éditeur : cookingWithCum.com )

Commentaires

Phallus à touz

je dois recevoir des potes à dîner et j'aimerais etre mis en contact avec un bon déchargeur pour leur préparer des recettes à base de jus

kiss sur le zob

jacq

Écrit par : jack kuir | 18/03/2009

Bonjour,
je découvre votre site et ne peux m'empecher de vous inviter sur le mien... Outre les recettes de cuisine, vous y trouverez des recttes de produits de beauté au sperme (savon, lotions, beaumes...).

http://la-therapie-des-fluides.over-blog.com/

Au plaisir de vous recevoir chez nous.
Amicalement.

Écrit par : Pas | 11/08/2009

bonjour moi j'ai 38 ans mange du sperme depuis plusieurs années et je trouve celà délicieux
je l'adore sur des fruits de saisons comme le melon,et pour en avoir de bonnes quantités je le mets au congélateur comme celà j'en ai toujours pour mes cocktails en soirées ou en glacons, faisant de bonne glaces au gout si particulier

Écrit par : ceddrik | 21/08/2009

Les commentaires sont fermés.