Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/04/2009

Qu'est-ce qui excite les hommes?

excite.jpg

"Vous avez un corps, un sexe, des mains, faites marcher votre imagination" lâche un peu crûment Gérard Leleu, sexologue et auteur d'un livre sur toutes les caresses magiques que chaque femme devrait connaître. Inutile, selon lui, de se perdre en conjectures, ni en accessoires, ou de courir les clubs échangistes. Son credo : Se fier à son instinct, caresser, inventer, oser, redevenir mystérieuse et désirable ! (Source: dosctissimo.fr )

Le sexologue assure que "l'homme est souvent ravi de la seule nature charnelle et de la puissance du désir de la femme". Pour atteindre cet objectif fou et lui procurer mille délices promptes à faire tourner ivre sa libido, le sexologue recommande de devenir le "sujet" et non plus l'objet soumis.

En clair, faites de vos ébats une brûlante déclaration d'amour. Flemmardes s'abstenir ! On est présente et plutôt deux fois qu'une, à l'écoute de tous ses frémissements, qui sont autant d'indices pour le guider vers l'extase. Notre bon génie Gérard Leleu expert en volupté nous donne quelques clés !

C'est vrai, un homme ne se résume pas à son sexe ! Toutefois, après avoir fait froufrouter vos jupons sous ses naseaux, pourquoi tourner autour du pot. Surprenez-le et donnez-lui ce qu'il attend vraiment. D'autant plus que maintenant vous savez où se trouve son point H (l'équivalent du point G chez les femmes). Situé à mi-distance entre l'implantation du pénis et de l'orifice anal, ce point que vous stimulerait, peut lui procurer une forte excitation, et donc beaucoup de plaisir. Il suffit de palper franchement et profondément cette zone avec la pulpe de son médius, soutenu par son index. Et de se montrer attentive aux réactions de son homme. Vous pouvez augmenter l'intensité de cette caresse en exerçant toutes sortes de pressions fortes ou subtiles. Un premier pas, et pas des moindres, sur le chemin de l'orgasme.

Il se défend bien sûr d'être un être sensible, et se la joue sans doute sur le mode "dur à cuire". Parfait ! Vous allez justement le faire basculer dans un univers de volupté où toutes ces corpuscules de Kraus (ces récepteurs sensoriels) vont jouer une folle sarabande, son coeur battre la chamade et ses pupilles se dilater de plaisir. Visez les plis, son défaut dans la cuirasse. Une zone extrêmement sensible et méconnue. Plis derrière les genoux, les coudes, au creux de l'aine, du poignet, sous les fesses... Effleurez lentement. Alternez intérieur de la main, le dos, les griffes, ou la pulpe des doigts, puis mordillez et léchouillez. Ecoutez-le frémir, pour vous guider. Ne précipitez rien !

Sans doute, vous êtes-vous rendu compte combien la simple apparition d'une danseuse du ventre peut susciter tant d'émoi. Normal ! La seule vision de ce bassin monté sur roulement à billes et le voilà en train de fantasmer. Cédez à sa supplication muette, et déclenchez dans son cerveau des réactions hormonales et neuronales en cascades. En un mot : ondulez du bassin sans retenue aucune. Pensez également à créer une ambiance orientale, devenir sauvage suppose aussi un supplément d'âme. Dans le cas où votre bassin rechignerait à se prêter à cette danse, il suffit de pratiquer quelques séances de danse du ventre ou de houla-hoop... Et le tour est joué !

Les commentaires sont fermés.