Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/04/2009

Redécouvrir son corps

Baisers et caresses de toutes sortes augmentent l'intimité et établissent une véritable communication sensuelle : ils permettent de se sentir désiré. Alors pas question de faire l'impasse sur les préliminaires !

La bonne méthode ? Commencez par des massages (pas forcément des organes génitaux). Après une journée stressante, ils favorisent la détente et lancent le mécanisme du désir. Les baisers, eux, d'innocents en apparence, peuvent devenir très "chauds" et réjouir non seulement la bouche, mais aussi tout le corps. Ensuite, vous pouvez cibler les zones érogènes : seins, fesses, ventre, intérieur des cuisses Pour faire monter la tension, enchaînez avec des caresses franches et directes, manuelles ou buccales, sur les zones génitales.Votre partenaire est trop pressé ? Il y a mille façons de lui dire gentiment : "Attends un peu", "D'abord, j'ai envie de". N'hésitez pas à formuler vos demandes de façon claire et explicite, sans avoir peur de rentrer dans les détails.

La masturbation

En solitaire, c'est un bon moyen de connaître les réactions de votre corps : vous découvrirez grâce à elle ce qui vous fait frémir et vous saurez ensuite mieux guider votre partenaire. A deux, la masturbation consiste à vous caresser devant votre partenaire, à l'inviter à vous caresser et à caresser son sexe. Elle permet d'exacerber votre désir et le sien en faisant intervenir les sens de la vue et du toucher. Prenez votre temps : regardez-le prendre du plaisir et abandonnez-vous sous ses doigts.

Un petit exercice pour faire renaître le désir

Oubliez les rapports sexuels et l'orgasme pendant quelques semaines. Votre mission la première semaine : vous consacrer aux caresses sur le dos et le ventre. Puis la deuxième semaine, intéressez-vous à tout le reste du corps, effleurez les organes sexuels. Cela vous permettra de redécouvrir le corps de l'autre, de réapprendre à le faire frémir sous vos doigts. Attention, ces caresses vont provoquer une excitation sexuelle à laquelle il est difficile de résister. Ne cédez pas : c'est l'attente qui augmente le désir. La troisième semaine, vous pouvez enfin aller jusqu'au bout, mais sans sauter les préliminaires ! (Source: topsanté et yahoo.fr )

Les commentaires sont fermés.