Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

18/05/2009

Infidélité: les 4 raisons

La crise a bon dos : elle serait responsable de tout, et notamment de nos envies de donner un coup de canif dans le contrat qui nous lie à nos chéris. Eh oui, c'est ce qui se raconte outre-Manche dans les médias. Peut-être parce quand on ne peut plus se permettre de craquer sur une petite robe sexy pour s'assurer de son sex-appeal, on le teste autrement. Parce qu'on a besoin de jouissance dans la vie, et qu'un amant c'est un luxe abordable. Parce que l'incertitude économique rend notre chéri moins puissant à nos yeux.

Bref, les raisons de mater les beaux mâles qui passent sont légion. Mais il n'y a pas que la crise qui joue du tam-tam sur notre libido. De tous temps, les femme ont eu envie d'aventures. Mais le carcan des conventions sociales et religieuses nous tenaient en martingale. Aujourd'hui, il en faut plus pour nous freiner. Reste qu'avant de craquer pour le beau mec du troisième, il faut savoir pourquoi on en est arrivée là.


Ocytocine en baisse. C'est l'hormone du désir, active pendant seulement trois ans. Quand il n'y a plus d'émotion amoureuse, le sentiment d'attachement ne suffit pas à entretenir la fidélité, surtout quand on a besoin de bousculer régulièrement son quotidien. Mais les hormones n'expliquent pas tout.

Sexe et coeur ne font pas bon ménage. Freud en parlait déjà, avant que l'évolution des moeurs ne lève le tabou. On épouse celui qui assure la respectabilité et la sécurité, avec qui on vit une sexualité convenable tirée de l'image parentale (eh oui !) et on fornique avec un partenaire, d'autant plus désirable qu'il n'a rien de conventionnel. Et c'est d'autant plus vrai si son compagnon a une libido plan-plan.

Séduire, une obligation. La société de l'apparence dans laquelle nous vivons nous pousse à chercher le regard de l'autre On a besoin d'être reconnue, c'est un chouia hystérique au sens psychanalytique du terme. Un besoin narcissique que connaissent bien les hommes politiques et les people...

Une faille dans le couple. C'est la raison la plus fréquente. Pour combler notre mal-être, on est tentée de trouver un amant pour ne plus voir les difficultés. Et de renvoyer la responsabilité du problème sur soi, vilaine infidèle, pour continuer à idéaliser son conjoint et ne pas affronter l'idée de la séparation. (Source: topsanté.com et Remerciements au Dr Sylvain Mimoum)

Les commentaires sont fermés.