Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/06/2009

Prix et secrets des poupées en latex pour hommes et pour femmes !

Il n’y a pas de raison que l’heureuse élue, qu’elle soit en plastique ou en silicone, ne soit pas coquette ! Il existe donc une garde-robe pour poupées gonflables.

Sur le site www.poupee-latex.com, vous pouvez découvrir 48 tenues. Diverses… Il y a le traditionnel ensemble soutien-gorge slip, ou string assorti disponible à 14,50 euros. Mais visiblement, ce qui plaît le plus, ce sont les petites nuisettes transparentes avec le slip. Elles sont tellement appréciées qu’elles sont en rupture de stock ! Par contre, il reste encore les nuisettes opaques… moins excitantes sans doute. À côté de ces tenues de nuit, il y a les vêtements de jour. Une petite robe classique agrémentée d’une boucle devant et d’un nœud à l’arrière est proposée en rouge ou en noir au prix de 27 euros. Trop classique ? O.K. Il y a alors la minijupe et son chemisier à 25 euros, ou encore la jupe plissée écossaise et son haut noir à 29 euros.
Et pour les sorties, alors ? Il y a aussi du choix. Une robe longue avec son écharpe à 29 euros… (source: E. Pr.)

Sylvie et Thierry ont bien compris que l’érotisme avait un bel avenir
WOLUWE Lorsque vous entrez dans le salon de coiffure visagiste situé au 48 de la rue René Declercq, impossible d’imaginer qu’au grenier se cache la caverne d’Ali Baba du plaisir.
Chez Sylvie et Thierry, non seulement on coiffe, mais on se fait du bien. “Nous avons le salon, nous organisons ses soirées bougies/champagne lors desquelles les articles sont vendus, nous avons la boutique au grenier et puis le site internet http://www.lartdesefaireplaisir.com où plus de 1.600 articles sont disponibles.”
Le client peut donc choisir le coiffeur ou le plaisir, voire les deux. “Lorsqu’il monte, il est seul. Il n’y a qu’un seul client à la fois. Il reste en moyenne 30 minutes. Nous le conseillons”, explique Sylvie, qui attend bientôt un heureux événement. “Nous avons autant d’hommes que de femmes dans notre clientèle”, précise son époux.
À côté des objets de jeux sexuels traditionnels, il y a donc les incontournables poupées gonflables. Ici pas question de silicone ou de poupées à 6.990 euros. “Nous avons des poupées de tous les prix. La moins chère est à 25 euros, les plus sophistiquées avoisinent les 300 euros.” Et elles partent comme des petits pains ! “Il y a une demande de plus en plus grande. Et il n’y a pas d’âge. Ça va de 18 à 80 ans. Il y a des hommes et des femmes.”
Le choix est là … L’infirmière, la poupée pompier, celle qui parle, la poupée phosphorescente. Les brunes, les blondes. L’Asiatique, l’Africaine, l’Égyptienne. Et aussi la poupée XXL !
Et puis il y a cet étrange objet… Des fesses vibrantes. Étonnant. Le nom suffit, inutile de le décrire. “Il existe également le même modèle qui peut être relié à un PC. Il suffit alors de cliquer et une femme virtuelle apparaît.”
Vous passez commande à Madame… et la poupée agit en vrai. “Cette poupée coûte 178 euros”, annonce Thierry.
Le succès de ce site est grandissant. “Tout simplement car nous sommes les moins chers d’Europe. Nous avons d’ailleurs gagné le Championnat européen de l’art coquin.” (source: E. Pr. )
Pour nous les filles, il y a Jason : Il n’y a pas que les hommes qui s’intéressent aux poupées…
BRUXELLES Les mœurs évoluent… les poupées aussi. Depuis quelque temps, il existe un nouveau genre de poupées gonflables. Celles destinées à nous les femmes ! Il y a le beau blond Jason, Jack le Hammer (pas besoin de préciser d’où lui vient ce surnom), Big John et son chapeau de cow-boy, le Mannequin sans nom mais avec des abdos d’acier et même, comme pour les poupées féminines, le modèle phosphorescent. Il y a encore la poupée transsexuelle !
Ces modèles disponibles sur Internet se trouvent déjà à partir de 29 euros, sur le site de Sylvie et Thierry, par exemple.
Et comme il ne faut pas faire de jaloux, nous avons nous aussi droit à notre modèle de luxe. C’est Julian Rock hard… Son prix : 279 euros. Mais à ce tarif-là, il est complet. Voici sa description : “Homme gonflable de taille réelle avec visage très réaliste. Yeux marron et cheveux synthétiques bruns. Sa langue rotative est très douce. Son pénis d’une matière réaliste est vibrant et rotatif.” Il est si beau... qu’il est en rupture de stock !
Bon, autant le dire tout de suite, nous avons voulu tester… Que dire ? Ce fut la déception. Tous ces canons une fois déballés ne donnaient pas vraiment envie de faire connaissance !
Normal, nous précise Thierry, “ces poupées sont en général achetées par des hommes”. (source: E. Pr.)
Une poupée dans son salon…Au fil des saisons, elles changent de vêtements…
BRUXELLES Depuis quatre ans, Patrice vend ces poupées de luxe… mais il vit également avec deux créatures en silicone. “Leeloo est dans mon salon. C’est la première poupée que j’ai vendue. Elle était tellement belle que ma femme et moi, on a eu le coup de foudre. On s’est dit qu’on allait la garder.”
Et Leeloo a une place de choix. “Elle est dans le salon. Assise sur une chaise. On l’habille en fonction des saisons. On la maquille. Les enfants la trouvent très sympa.” Et puis, il y a Emily… la plus coquine car, contrairement à son homologue qui reste assise, Emily est active. “Elle est dans notre chambre. Elle ressemble à Angelina Jolie. Ma femme et moi, on s’amuse beaucoup avec elle.”
Et puis, il y a les clients de Patrice… “Il y en a un qui s’est marié avec sa poupée. Il était veuf. Il a fait une cérémonie en présence de ses enfants. Il lui met les vêtements de sa femme. Pour lui, c’est une présence. Il assume.”
D’autres, par contre, sont plus réservés. “Certains ont une double vie avec leur poupée. Un de mes clients garde sa poupée dans son grenier. Sa femme n’est pas au courant.”
Les poupées ne sont pas réservées qu’aux hommes. “Une de mes clientes est fétichiste. Elle n’a voulu que le pied. Elle possède 400 paires de chaussures. Elle lui met une paire différente deux fois par jour”, explique Patrice. “Un autre client ne m’a acheté que la poitrine, un autre qu’une jambe. À chacun son fantasme.” (source: E. Pr.)

Les commentaires sont fermés.