Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/09/2009

Infections sexuelles encore trop méconnues

La sexualité peut être un sujet tabou. Il est cependant une chose qu’on ne peut pas taire : les infections sexuellement transmissibles (IST). Malheureusement, le nombre de personnes contaminées augmente chez nous…

"Les IST sont en recrudescence chez nous depuis la fin des années90", regrette Thierry Martin, directeur de la plateforme Prévention Sida (www.preventionsida.org). Il ajoute : "Le sida reste à un niveau important. L’an dernier, nous avons comptabilisé 1.078 nouvelles infections au VIH. Soit trois nouvelles infections par jour! Un record malheureux!"

Mais il n’y a pas que le nombre de personnes atteintes de sida qui augmente. "La syphilis augmente aussi, tout comme le chlamydia", reprend le directeur. "Il y a un laisser-aller par rapport aux IST."

En effet, les chiffres rapportés par les médecins vigies à l’Institut de Santé Publique montrent une forte augmentation de ces infections.

Alors qu’en 2007 on dénombrait 2.432 cas d’infection au chlamydia, il y en a eu 2.561 en 2008 !

Idem pour l’hépatite B. En 2007, 375 nouveaux cas étaient à déplorer. Un an plus tard, 476 nouvelles contaminations ont été répertoriées dans le rapport annuel des maladies infectieuses de décembre 2008…

Plus proche encore, à cette époque-ci de l’année, on comptait 1.503 cas de chlamydia diagnostiqués à Bruxelles et en Wallonie. Cette année, en 2009, on en dénombre 1.533 ! Leur nombre est sous-estimé, puisque tous les médecins ne sont pas des médecins vigies et ne donnent pas leurs données à l’Institut de Santé publique.

Pour Thierry Martin, cette baisse de vigilance est "liée à un phénomène de banalisation. Les gens se sentent moins concernés par le sida et on en parle beaucoup moins. Du coup, dans la tête des gens, s’il y a moins d’action de prévention et moins d’information, c’est que le sida et les autres infections sexuellement transmissibles sont une affaire réglée. C’est totalement faux!" (Source: L.C.C. )

Les commentaires sont fermés.