Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/09/2009

Les problèmes le plus souvent traités chez les hommes et chez les femmes par les sexologues

BRUXELLES Hommes et femmes peuvent tous, un jour, se trouver confrontés à un trouble sexuel. Et certains troubles sont plus courants que d’autres... et demandent parfois l’aide d’un tiers (médecin et/ou sexologue).
Outre les soucis d’éjaculation précoce, les deux problèmes le plus souvent traités chez les hommes par les sexologues sont “les problèmes liés à l’érection et la baisse de libido”.
Sabrina Bauwens, sexologue liégeoise qui a également fait partie de l’étude explique : “Les hommes viennent souvent nous consulter pour ce qu’on appelle des problèmes secondaires. Ce sont des troubles de l’érection comme des érections molles, perte d’érection pendant l’acte, avant…”
Autre gros problème : la perte de libido masculine. “Celle-ci se traduit de diverses manières : une absence d’érection, une érection qui n’aboutit pas à l’éjaculation… L’homme va alors se sentir obligé de faire l’amour…”
Chez la femme, la baisse de libido est, souvent, la première cause de consultation chez les sexologues. “Chez les femmes, par contre, c’est plus identifiable, nuance Sabrina Bauwens. Cela arrive souvent après un accouchement, après un déménagement, après une infidélité…”
Ces femmes “entrent alors dans un cercle vicieux où elles ont peur de ne plus avoir envie et entrent alors dans un schéma d’évitement et de simulation…”.
Les femmes consultent ensuite pour des dyspareunies. “Ce sont des douleurs éprouvées lors des rapports sexuels et en particulier lors de la pénétration ou après le rapport sexuel”, souligne la sexologue.
“Les muscles enregistrent la douleur et les muscles se contractent. Le plaisir est alors occulté par la douleur. Mais les gens ne font rien d’eux-mêmes (pas de lubrifiant, par exemple). Ils attendent que ça passe. Les femmes sont les championnes pour ça ! Après le système s’installe…” déplore-t-elle.
Enfin, le troisième problème le plus courant chez les femmes, “ce sont le vaginisme, où rien ne passe, tout est bloqué et le trouble de l’orgasme seul où les femmes ont du désir, n’éprouvent pas de douleur mais n’ont plus d’orgasmes… Ces deux problèmes arrivent ensemble en troisième position”, ajoute la sexologue. (Source: L.C.C.)

Les commentaires sont fermés.