Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

05/01/2010

Activité cérébrale différente selon le sexe


Des scientifiques du Jagiellonian University Medical College en Pologne ont découvert que les modèles cérébraux chez les hommes et les femmes présentaient des différences suite à des stimuli positifs et négatifs. Ces résultats ont été présentés lors de la rencontre annuelle de la société radiologique d'Amérique du Nord (RSNA) en Novembre.

L'équipe de recherche s'est servie de la technique d'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) pour observer de près la façon dont certains stimuli activent les différentes zones du cerveau chez les deux sexes.

«Les hommes portent davantage attention aux aspects sensoriels des stimuli émotionnels et ont tendance à les traiter en termes d'implications pour l'action requise; les femmes, quant à elles, dirigent davantage leur attention sur les sentiments générés par les stimuli émotionnels», explique le Dr Andrzej Urbanik, président de l'établissement.

Les chercheurs ont évalué 40 volontaires droitiers âgés de 18 à 36 ans, 21 hommes et 19 femmes. Les participants ont été exposés à des images du système IAPS (International Affective Picture System), un système d'essai normalisé qui fournit un ensemble de stimuli émotionnels normatifs pour des recherches expérimentales sur l'émotion et l'attention.

Le Dr Urbanik et son équipe ont affiché les images en deux séries: la première série ne comprenait que des images à connotation négative, et la seconde des images à connotation positive.

En ce qui concerne les participants hommes, les chercheurs ont constaté une forte activité dans l'insula gauche (cortex insulaire), zone du cerveau impliquée dans les systèmes décisionnels et pouvant entraîner un sentiment subjectif menant à l'action. Chez les femmes, c'est le thalamus gauche qui était le plus actif. Le thalamus est une zone reliant le cortex cérébral aux centres de la douleur et du plaisir.

«L'activation cérébrale observée chez les femmes indique une implication plus forte du circuit neuronal, associée à l'identification de stimuli émotionnels», explique le Dr Urbanik.

«L'activation la plus prononcée du cortex insulaire chez les hommes pourrait être liée aux composants automatiques tels qu'un rythme cardiaque élevé ou une hyperhidrose (transpiration excessive), qui surviennent lors de la projection de matériel émotionnel», ajoute-t-il.

«Chez les hommes, les images négatives sur les diapositives ont davantage tendance à diriger leur système automatique. Cela pourrait signifier que lorsqu'ils sont confrontés à des situations dangereuses, les hommes auront davantage tendance à prendre des mesures que les femmes.»

Pour ce qui est des images positives, les femmes semblent avoir une activité cérébrale plus importante au niveau de la circonvolution temporale supérieure droite, une rainure sur le cortex cérébral qui est impliqué dans le traitement auditif et la mémoire. Les hommes ont montré une plus forte activité dans les lobes occipitaux bilatéraux reliés au traitement visuel.

«Les images positives sont 'dévorées' par les systèmes visuels et de motivation des hommes», poursuit le chercheur.

Pour de plus amples informations, consulter:  Jagiellonian University Medical College:
http://www.cm-uj.krakow.pl/index.php?w=a

Radiological Society of North America: http://www.rsna.org/

 

Les commentaires sont fermés.