Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

11/02/2010

71 mères de moins de 16 ans en 2009 !

Plus de 50.000 jeunes filles de 20 ans et moins sont devenues mamans l’an dernier, selon les derniers chiffres de l’ONE
BRUXELLES  Les données 2009 recensées par l’ONE en matière de grossesses chez les jeunes de moins de 21 ans ne sont pas encore totalement complètes mais nous avons déjà pu nous les procurer. Globalement, le nombre de naissances suit la même tendance que l’année précédente, nous précise-t-on à l’Office de la naissance et de l’enfance de la Communauté française. Ainsi, en 2009, 55.599 jeunes filles de moins de 21 ans sont devenues mamans.
Parmi celles-ci, la plupart (53.765) avaient entre 19 et 20 ans au moment de la naissance de leur enfant.
1.763 de ces mamans étaient âgées de 16 à 19 ans. Et 71 d’entre elles avaient moins de 16 ans au moment de l’accouchement, contre 74 dans la même catégorie en 2008, mais précisons encore ici que les données 2009 ne sont pas entièrement finalisées.
Pour l’année 2009, on nous précise à l’ONE que, parmi ces adolescentes devenues mamans, 2 avaient moins de 12 ans au moment de l’accouchement, contre 3 en 2008 ! Huit d’entre elles étaient âgées entre 12 et 13 ans lorsqu’elles ont donné naissance l’an dernier, contre 2 en 2008, et 61 avaient entre 14 et 15 ans; elles étaient 69 l’année précédente.
Notons également que dans un rapport sur les mineures enceintes en Communauté française publié en mars dernier par la Fondation Roi Baudouin, on qualifie le taux de maternité de nos adolescentes de faible comparé à d’autres pays européens. Un rapport qui souligne également que, chez les adolescentes, une grossesse sur deux se termine par une interruption volontaire, ce qui n’est le cas qu’une fois sur douze en moyenne chez les femmes adultes.
Et si la pratique de la césarienne est plus faible chez les 10-17 ans que chez les plus âgées, la fréquence d’enfants nés prématurément est par contre plus élevée chez les jeunes mamans. Même constat pour le poids du bébé, généralement plus léger chez les enfants des adolescentes.
Des données qui s’expliquent également par les mauvaises conditions économiques et sociales dans lesquelles vivent les mères ados plus nombreuses en Wallonie qu’à Bruxelles, et particulièrement dans le Hainaut.
(source: Nawal Bensalem)

Les commentaires sont fermés.