Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

23/06/2010

L'abstinence sexuelle : le sexe tendance Twilight

Asexuels, "no sex", abstinence religieuse : le site Envy.fr  vous dévoile toutes les subtilités de l'abstinence sexuelle !
L'abstinence sexuelle, qu'est-ce que c'est ?

 

L'abstinence sexuelle correspond au fait de ne pas avoir de relations sexuelles avec ses partenaires. Précepte religieux pour certains, l'abstinence constitue un choix de vie pour d'autres.


Les personnes qui choisissent l'abstinence sans justification religieuse justifient leur choix sexuel comme réponse à la culture hypersexuelle ambiante.

 

On dénombre plusieurs stades dans l'abstinence : les "no sex", qui ne veulent pas coucher avant le mariage ou avant d'avoir rencontré la bonne personne, et les asexuels, qui renoncent au sexe car ils n'en éprouvent pas le besoin.

 

  • L'abstinence sexuelle : le clan des "no sex"

 

Les "no sex" pratiquent l'abstinence par renoncement, contrairement aux asexuels.

 

De plus en plus de figures culturelles prônent l'abstinence, comme c'est le cas de la saga Twilight, où les deux héros Bella et Edward ne veulent pas coucher avant le mariage, et constituent les idoles des abstinents.

 

Ainsi, les personnes pratiquant l'abstinence dans l'attente d'une sexualité future s'inscrivent dans la tendance des "no sex", qui conservent leur virginité (ou leur renoncement au sexe) le plus longtemps possible.

 

  • L'abstinence sexuelle : le clan des asexuels

 

Si l'abstinence est préconisée par certaines religions, certains mouvements asexuels l'ont érigée en façon de penser.

 

Ainsi, les asexuels pratiquent l'abstinence par choix : un asexuel est donc une personne qui ne ressent pas d'attirance sexuelle pour les autres, et devient abstinent par la force des choses.

 

  • Vous serez tentée par l'abstinence si :


Vous cherchez une purification du corps et de l'esprit et voulez retrouver les plaisirs du flirt innocent.

 

Attention au retour de flamme, si vous ne vous sentez pas l'âme d'un asexuel, mieux vaut avoir un sexfriend sous la main lorsque votre période d'abstinence touchera à sa fin.

 

Sinon, vous serez la proie officielle du "pick up artist " !

Commentaires

M'en doutais...

Encore un article qui confond asexualité et abstinance. Relisez-vous un peu :


""Les "no sex" pratiquent l'abstinence par renoncement, contrairement aux asexuels.""
""Ainsi, les asexuels pratiquent l'abstinence par choix : un asexuel est donc une personne qui ne ressent pas d'attirance sexuelle pour les autres, et devient abstinent par la force des choses.""

Euh... à partir du moment où on ne ressent pas d'attirance du tout, et que comme vous le dites l'abstinance est fait "par la force des choses", c'est la preuve même qu'il n'y a pas de choix. Faut être logique aussi ! On ne renonce à rien nous, c'est un fait ! A part à avoir une vie de couple comme on la voudrait... de l'amour, de la tendresse, sans ce truc... beuah...
Les abstinants sont des gens qui réfoulent leurs pulsions. Ce sont des "s" comme vous. Les asexuels sont des gens qui n'ont PAS de pulsions, aucune ! Ce sont des "a".
Je suis A, et ce que j'aimerais parfois comprendre ce désir sexuel dont vous parlez, ce que j'aimerais ne pas m'imposer l'acte sexuel pour plaire à mon compagnon, ce que j'aimerais aimer cet acte au moins pour qu'on me fiche la paix sur le sujet, j'aimerais bien apprécier de jouïr mais je ne peux pas ! Avec toute la volonté du monde ! Alors quand je lis ces phrases sur votre article, je me sens insultée au plus haut point :

""si vous ne vous sentez pas l'âme d'un asexuel, mieux vaut avoir un sexfriend sous la main lorsque votre période d'abstinence touchera à sa fin.""

Elle n'en finit jamais, on ne décide pas de changer d'état pulsionnel comme de chemise ! je n'ai pas "l'âme d'un asexuel", comme si on avait l"âme d'être noir" ou l'"âme d'être américain" ou celle d'être stérile ou obèse génétique.

""certains mouvements asexuels l'ont érigée en façon de penser.""

J'aimerais bien ne plus y penser... essayez un peu de ne plus penser à ce que vous êtes, on verra si c'est facile d'arrêter de penser qu'on est une femme, un jeune, une brune, un agoraphobe, juste parce que les autres vous le disent, même devant le fait accompli !

""clan des asexuels""

Déjà communauté c'est limite, mais alors "clan", là c'est vraiment faire croire que c'est un circuit fermé avec des codes etc... Parleriez-vous de "clan homosexuel" ?


""Précepte religieux pour certains, l'abstinence constitue un choix de vie pour d'autres.""

Pour moi, un précepte religieux, c'est un choix de vie...A notre époque, on choisit sa religion en général..moi je veux bien d'une autre vie, et je suis athée...

""les asexuels, qui renoncent au sexe car ils n'en éprouvent pas le besoin.""

M'enfin, c'est incompréhensible comme texte ! On en éprouve pas le besoin, on n'y renonce donc pas ! Au contraire, quand on passe à l'acte, on renonce à notre idéal... pour certains, c'est carrément traumatisant de subir la pression sociale à ce point.

Vraiment, les descriptions données ici sont plus de l'ordre de l'abstinance que de l'asexualité. On ne parle d'asexualité dans cet article que pour dire des fausses vérités. Passez un coup sur aven avant de réecrire sur le sujet s'il-vous-plaît, n'envenimez pas nos situations en convainquant les gens que nous ne sommes que des frustrés asociaux bons pour les psys... ça détruit la vie de beaucoup trop de gens...Je suis une des rares à être tombée sur un S qui veut bien en faire moins, et d'être capable moi de lui faire plaisir parfois sans en souffrir trop car je l'aime, mais je suis un cas apparemment d'exception... :-(

Écrit par : reverine | 03/08/2010

Les commentaires sont fermés.