Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

03/03/2011

Qui a peur du point G ?

            En janvier 2010, la sexologie mondiale a tremblé : deux chercheurs du King’s College de Londres ont affirmé dans une étude que le fameux « point G », haut lieu supposé de la jouissance des femmes identifié par le docteur Ernest Gräfenberg en 1950, n’existait pas. Cette affirmation a provoqué l'ire de tous les explorateurs du plaisir féminin. Parmi les plus ardents défenseurs du « G-Spot », la française Odile Buisson, première gynécologue au monde à avoir réussi une échographie complète et en 3D d'un clitoris. À l’aide de « cobayes » humains, elle est parvenue à démontrer la réalité physiologique du « Point G ».

            Pour Odile Buisson, les conclusions biaisées de l’étude anglaise sont symptomatiques de l’état de la recherche sur le plaisir féminin aujourd’hui. Et de dénoncer le climat machiste dans lequel évolue la médecine sexuelle, particulièrement lorsqu’elle concerne les femmes. De fait, les études sur l’orgasme féminin, le clitoris ou encore le point G se comptent sur les doigts de la main. En revanche, celles s’intéressant au pénis ou la biologie du plaisir masculin pourraient remplir un étage complet de la Très Grande Bibliothèque. Résultat : en 2011, la sexualité des femmes reste ce « continent noir » dont parlait Freud il y a un siècle.

            Réquisitoire mordant contre cette « excision intellectuelle » qui pénalise les femmes, l’ouvrage du Dr Odile Buisson est aussi un plaidoyer jubilatoire en faveur d’un épanouissement sexuel paritaire. Interdits psychologiques, religieux et sociétaux, difficultés technologiques et financières, dictature du « tout génétique » et du « tout phallus »… l’auteur dénonce, non sans humour, l’obscurantisme ambiant en matière de jouissance féminine. Osant le parallèle, entre certaines idées et pratiques « talibanesques » qui empoisonnent la société française et les mutilations sexuelles de femmes en Afrique, Odile Buisson, épaulée par Pierre Foldès, spécialiste mondial de la reconstruction du clitoris, réhabilite « le seul organe humain dédié au seul plaisir ».

 

         Un livre révolutionnaire sur le potentiel encore inexploré du plaisir féminin.          

         Le témoignage d’une exploratrice passionnée qui convie femmes et hommes dans            les coulisses, pas toujours roses, du septième ciel !

 

            Odile Buisson, gynécologue-obstétricienne, travaille à l'hôpital de Saint-Germain-en-Laye. En 2009 et 2010, elle a réalisé les premières échographies du clitoris et du point G.

Pierre Foldès, chirurgien et co-fondateur de Médecins du Monde, est l'inventeur d'une méthode chirurgicale permettant de réparer les dommages causés par l’excision.

Qui a peur du point G ?

Le plaisir féminin, une angoisse masculine

 

Odile Buisson

avec le Dr Pierre Foldès

 

 

216 pages

18,90 €

 

 

Commentaires

Ah ce point G, il en fait couler de l'ancre ... il duffir de reconnaiter que cette zone érogène intérieur voisinnat avec le clitoris apporte beaucoup de palsir à une femme qund il est massé un peu avant l'orgasme et çà suffit :-)

Écrit par : sex shop | 28/03/2011

Personne n'en a a peur, il fait simplemnt couler de l'encre ... le point G c'est la face arrière du clitoris, c'est tout ;-)

Écrit par : Point G | 16/08/2011

De nos jours pour faire le buzz, il ya toujours un détracteur ou un constestataire d'un fait établi ! c'est la mode de tout remettre en question ...

Écrit par : sexualité | 19/09/2011

Les commentaires sont fermés.