Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/10/2011

Pas de sexe parce que les femmes ne sont pas contentes de leur apparence physique

Selon une étude IFOP, 9 femmes sur 10 ne seraient pas satisfaites par leur apparence physique. Mais au delà des complexes qui découlent de ce constat émerge un autre phénomène : « Désolé chéri, pas ce soir, j’ai régime ! ». (source: yahoo.fr)

On le sait, bien qu’étant les femmes européennes les plus minces, les Françaises trouvent toujours à redire aux chiffres de leur balance. 45% des femmes interrogées dans le cadre de l’étude précédemment citée avouent ne pouvoir faire l’amour que dans le noir, et une femme sur cinq confesse même garder des vêtements pendant le rapport sexuel. Récemment, c’est une étude britannique réalisée sur 4.000 personnes qui a souligné davantage le phénomène : 52% des femmes refuseraient de faire l’amour avec leur partenaire car elles ne se sentent pas bien dans leur corps. La psychologue Catherine Hood, de l’Université d’Oxford explique ces résultats : « La plupart des femmes se sentent sous pression à cause d’une vision de perfection qui n’est simplement pas réaliste », rappelant au passage que « 6% des femmes en couples admettent n’avoir des relations sexuelles avec leur partenaire que par devoir ».

On le sait, les hommes d’aujourd’hui sont également soucieux de leur apparence. Une étude de la TNS Soffres a notamment révélé que 43 % des hommes voudraient entamer un régime amincissant, 30 % avouent utiliser une crème hydratante ou un antirides et 25 % sont séduits par l’idée d’effectuer un soin en institut. Pourtant, le corps ne semble en aucun cas un obstacle au rapport sexuel. « Ma femme aime mes poignées d’amour » explique Philippe, 38 ans, « Globalement je trouve que j’ai de la chance : avec les années mon corps a changé, mais les femmes continuent de me trouver séduisant. Je crois même qu’elles me regardent plus qu’avant, il doit y avoir quelque chose de rassurant ». Cette différence, Claire Stevenin, psychologue, l’explique par des attentes différentes entre les hommes et les femmes : «Une femme va moins s’intéresser au physique de son partenaire qu’à ce qui en découle : elle va être séduite par son intelligence, son humour, ou d’autres valeurs plus subjectives ». Un constat mis en relief par une étude américaine menée par le professeur Harrison G. Pope, de l’hôpital Mc Lean dans le Massachusetts (Etats-Unis), qui a révélé que les femmes préféraient les hommes de corpulence moyenne aux hommes musclés et/ou bodybuildés.

Faire l’amour c’est accepter la nudité et l’intimité. Le regard de l’autre joue alors un rôle de véritable catalyseur de nos complexes. « Certaines femmes viennent en consultation car elles ne savent plus comment gérer l’intimité avec leur partenaire. Elles ont des subterfuges : certaines positions plutôt que d’autres, laisser la lumière éteinte, ou tout simplement fuir les échanges physiques… » explique notre psychologue. Sofia raconte : « Depuis mon accouchement, je ne parviens plus à faire l’amour. Je ne supporte pas que mon corps ait changé. Et je n’arrive pas à me sentir à l’aise devant mon mari. Je n’ai plus de désir sexuel : la seule chose à laquelle je pense c’est à perdre du poids ».

La société Atkins a mené une étude en Angleterre pour mieux appréhender le comportement des femmes vis à vis des régimes amincissants. 1790 britanniques sondées plus tard, le résultat est ahurissant : 37,5% des femmes interrogées avouent penser plus souvent à la nourriture qu’à leur partenaire quand elles pratiquent un régime. Une majorité d’entre elles prétend que le régime les captive davantage que la possibilité d’avoir des rapports sexuels. Cerise sur le gâteau, 10% de ces femmes vont même jusqu’à confesser qu’elles se sentiraient plus coupables en faisant une entorse à leur régime qu’en trompant leur partenaire.

Pour Claire Stevenin, « Ces résultats traduisent surtout l’importance de se sentir bien dans son corps pour que l’alchimie du désir fonctionne. La libido est une énergie qui puise son essence à la fois sur le plan physique et sur le plan psychologique. Ces deux aspects sont essentiels, et passent d’abord par un équilibre personnel et une bonne estime de soi ». (source: Rafaële Real, Pampa Presse, http://fr.pourelles.yahoo.com/r%C3%A9gime-ou-sexe-faut-il-choisir-101016340.html)

11:30 Publié dans sexe | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : femme, apparence