Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

04/01/2010

Graal du plaisir sexuel féminin, le point G n'existerait pas en réalité selon une étude

Le point G, cet endroit mystérieux qui assurerait aux femmes un plaisir sexuel redoublé, n'existe pas, selon les conclusions d'une étude menée par des scientifiques du King's College de Londres publiées dimanche dans le Sunday Times. Popularisé dans les années 1950 par le Pr américain Beverly Whipple sur base des travaux de l'Allemand Ernst Gräfenberg, le point G est depuis lors présenté comme un endroit particulièrement érogène bien caché dans l'intimité du corps féminin. Mais son existence réelle est depuis le début l'objet de vifs débats entre scientifiques. Une récente étude menée auprès de 1.800 femmes britanniques par des chercheurs du King's College semble à présent dissiper la réalité de ce graal sexuel. "C'est de loin la plus grande enquête menée sur ce sujet, et celle-ci montre clairement que l'existence d'un point G est totalement subjective", explique le Pr Tim Spector. La polémique autour du point G n'est toutefois pas prête de s'évanouir. Selon le Pr Whipple, l'étude britannique ne serait en effet pas fiable, certaines pratiques sexuelles n'ayant pas été étudiées par les chercheurs, lesquels n'ont par ailleurs interrogé aucune femme lesbienne, fait-elle notamment valoir.