Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/09/2010

Le sexe au coeur des vacances

Les vacances! Pour la plupart d'entre nous, cette belle parenthèse est déjà refermée. A l'évidence pourtant, les bonnes résolutions prises pendant cette période sont susceptibles d'apporter des changements à notre quotidien. Les vacances sont l'occasion de réfléchir à ce nous pourrions changer dans notre vie et d'en parler sérieusement avec son (sa) partenaire. L'enquête menée par le voyagiste Kuoni révèle que pendant leurs vacances, un tiers des Belges songent à ce qu'ils souhaiteraient changer. Plus de 50% des Belges prennent au moins une fois des vacances chaque année. Pour 43%, partir moins d'une fois est tout simplement impensable. A la question de l'importance qu'ont pour eux les vacances, 50% des sondés répondent ’qu'elles sont le point d'orgue de l'année, le moment auquel j'aspire le plus.’ Luc Maes, porte-parole de Kuoni: “C'est la raison pour laquelle nous proposons des séjours sur mesure, pour que chacun puisse réellement se reposer.” Les statistiques nous montrent que 44% des personnes interrogées songent à ce qui devrait changer dans leur vie, que 39% prennent le temps de réfléchir à des décisions qui influenceront fortement leur vie et qu'un peu moins de la moitié – 44% - apprennent à mieux connaitre leur partenaire.

Les sujets de discussions les plus courants

Il semble que le sujet de discussion le plus ‘populaire’ soit la vie de famille. Les vacances précédentes et celles à venir font l'objet d'un débat pour, respectivement, 72 et 69% des Belges. Le troisième sujet - les hobbys et les membres de la famille – est abordé par 69% des sondés. Vient en quatrième position les amis (68%), suivi par la santé (62%) et la relation (57%). Les vacances sont aussi, pour 51% des Belges, un moment privilégié pour aborder leur sexualité. 40% des francophones profitent de ces moments pour discuter avec leur partenaire de problèmes personnels importants, alors qu'ils ne sont que 15% chez les néerlandophones

Pas de mots: des actes!

Le dialogue pendant lez vacances entraine de réels changements dans la vie de tous les jours. Après leurs vacances, près de la moitié des Belges (46%) modifient certains comportements dans leur vie de famille. C'est en premier lieu la relation qui fait l'objet de toutes les attentions (37%). Ensuite, 30% abordent différemment leur sexualité. 62% considèrent que les vacances peuvent ‘booster’ leur relation. D'autres aspects de la vie bénéficient, eux aussi, d'une nouvelle impulsion après les vacances: les hobbys, les loisirs, les amitiés, le travail et la carrière.

Les différences entre hommes et femmes

Il existe de notables différences entre hommes et femmes sur les sujets faisant l'objet de discussions. L'enquête démontre clairement que tant les hommes (54%) que les femmes (63%), aiment à parler de la vie de famille. La sexualité est également souvent évoquée. On remarquera que près de deux tiers des hommes et des femmes – respectivement 71 et 73% - souhaitent parler de leur vie sexuelle. Carrière et travail sont des sujets importants pour les femmes (76%) alors que les hommes y accordent moins d'intérêt pendant leurs vacances (63%). Ce sont essentiellement les femmes (42%) qui souhaitent planifier les vacances à venir alors que les hommes (24%) se sentent manifestement moins concernés.

Les types de vacanciers

Nous n'avons pas tous les mêmes raisons de partir en vacances. Si les uns cherchent avant tout le repos, d'autres ont besoin d'action et d'aventure. L'enquête révèle qu'il existe trois types de vacanciers, aux motivations différentes: ceux qui cherchent à se reposer (36%), ceux qui se concentrent sur la famille et/ou leur relation (33%) et enfin ceux qui ont soif d'action (31%). On notera encore que le type de vacances est lié à l'âge: le groupe des 46/55 ans souhaite avant tout le repos, les 26/45 passent plus volontiers leurs vacances en famille alors que les 18/25 recherchent l'action. Enfin, les Belges sont de bons vivants. Pour 80%, les vacances sont indissociables de ‘bien manger’ et, dans l'ensemble, ils accordent beaucoup d'importance à l'hébergement, au luxe, au confort et à la qualité du service.