Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/02/2009

Sexe: 12 questions osées



 


Les 12 questions que vous n'avez jamais osé poser sur le poing G, l'orgasme, la sodomie et la libido:

1- Je n'ai jamais eu d'orgasme vaginal. Suis-je normale?
Bien que certaines femmes atteignent l'orgasme par voie vaginale, la majorité d'entre elles y arrivent en stimulant leur clitoris. La sexologue Amélie Blanchette affirme qu'il est très sain de vouloir découvrir divers aspects de sa sexualité, mais déplore le fait que plusieurs s'imposent beaucoup de pression pour atteindre un orgasme par voie vaginale. «Le but semble souvent d'avoir des orgasmes plus forts, dit-elle. Or, rien ne prouve qu'un orgasme vaginal soit plus puissant qu'un orgasme clitoridien. La satisfaction est une question très personnelle, et chaque femme est différente. Vous seule pouvez déterminer ce qui vous stimule sexuellement.»

Son conseil: pour découvrir ce qui vous procure du plaisir, faites des expériences! Jouez, essayez des choses... et oubliez la performance!

2- Mes orgasmes sont plus forts quand je me masturbe... Pourquoi?
Lorsqu'on est seule, c'est beaucoup plus facile de se concentrer sur ses propres sensations... Selon Amélie Blanchette, retirer du plaisir de la masturbation est un excellent indice d'une bonne connaissance de soi en matière sexuelle, mais on n'arrive cependant pas toujours à reproduire cette «recette» gagnante avec son partenaire. Un bon atout? Une relation qui dure. En effet, le temps permet souvent aux amants d'apprendre à se découvrir mutuellement et à développer une belle complicité sexuelle. Le conseil de la sexologue: n'hésitez pas à dire à votre partenaire ce qui vous procure du plaisir.

3- Je n'ai jamais eu d'orgasme... Suis-je frigide?
Depuis quelques années, on ne parle plus de frigidité mais de stade «pré-orgasmique», où la femme n'a donc pas d'orgasme. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce problème: la prise de certains médicaments, un manque de lubrification, des infections vaginales douloureuses, l'endométriose, la fatigue, le stress, etc. Pour le régler, mieux vaut consulter un sexologue. Un conseil: une des meilleures façons de découvrir ce qui vous procure du plaisir ou encore de renouer avec votre sexualité est la masturbation.

4- Pourquoi grimpe-t-on aux rideaux durant l'ovulation?
Vous l'avez sans doute remarqué: la libido est au plafond durant l'ovulation. Du point de vue de l'évolution et de la survie de l'espèce humaine, ça tombe sous le sens. On désire s'envoyer en l'air quand nos chances de procréer sont les plus favorables. Cette ardeur sexuelle s'explique donc par des raisons physiologiques. Pendant l'ovulation, la production de testostérone et d'oestrogènes atteint des sommets. La testostérone excite la libido, et rend les seins et le clitoris plus sensibles au plaisir. Et les oestrogènes augmentent l'acuité visuelle et olfactive. Ensemble, ces hormones semblent ainsi programmées pour qu'on se retrouve vite sous les couvertures. (source : PAR HÉLÈNE BÉLANGER-MARTIN ET DOMINIQUE FORGET (ELLEQUEBEC.COM)

Lire la suite