Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/02/2010

Préservatif sans latex

Une nouvelle conquête, de nouvelles relations sexuelles, mais si c'est pour la Saint-Valentin, n'oubliez pas de vous protéger. Les préservatifs peuvent être achetés par les femmes alors pourquoi pas choisir qualité et confort!

Saint-Valentin: faites l'amour sans latex 

La marque Ansell lance le premier préservatif conçu à partir de Sensoprène. Baptisé "Manix Skyn", ce préservatif bénéficie d'une formule sans latex, idéale pour les personnes allergiques à cette matière. Résistant et facile à dérouler et à enfiler, les préservatifs "Manix Skyn" sont disponibles dans les grandes et moyennes surfaces et les pharmacies.

Prix : de 8,30 à 9,30 euros, la boîte de 12 préservatifs.

www.manix.net

12:44 Publié dans sexe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : seins, sexe, madonna, jackson, messi

09/02/2010

Une femme sur deux a déjà eu une relation avec un homme marié selon une enquête de Flair

Ce mercredi 10 février, Flair publie une enquête sans tabou, 2.881 femmes belges avouent… "tout" sur la consommation de stupéfiants, les pratiques sexuelles, les fantasmes. Ce sont 2.881 lectrices qui ont répondu à cette enquête (80 % d’entre elles ont 30 ans et moins). Nous vous en dévoilons quelques éléments :

7 répondantes sur 10 ont déjà fait l’amour dans un lieu public.

7 sur 10 ont déjà lu les SMS de leur partenaire sans son accord.

une femme sur deux a déjà eu envie de faire l’amour avec un inconnu.

Plus sérieusement, une femme sur deux a déjà embrassé un autre homme que son partenaire et a déjà eu envie de faire l’amour avec une femme.

A méditer… Une femme sur deux a déjà fantasmé sur un autre homme en faisant l’amour avec son partenaire.

Plus de 50 % des lectrices ont déjà embrassé un autre homme alors qu’elles étaient en couple. Chez les 30 ans et plus, ce chiffre grimpe à 70 %.

Par ailleurs, une lectrice sur trois a déjà fait l’amour avec un autre homme alors qu’elle était en couple. C’est la même proportion pour celles qui ont caché leur infidélité ou menti à leur partenaire à ce sujet.

À la question "Quel est votre fantasme le plus fou ? ", les lectrices ont répondu : tourner un film porno, devenir prostituée d’un jour, faire venir un gigolo chez moi, partir en croisière d’une semaine avec d’autres couples échangistes, tourner un remake de Eyes Wide Shut, faire l’amour les yeux bandés, faire l’amour dans un bus, avec le chauffeur ou un policier en uniforme… ou encore faire l’amour avec le frère de son compagnon.

La sexualité n’était pas le seul sujet de cette enquête. C’est comme cela qu’on apprend que 6 lectrices sur 10 ont déjà volé ou travaillé au noir.

Huit sur 10 ont déjà fouillé dans les affaires d’une autre personne sans son accord. Plus grave, dans le top 10 des interdits, les femmes reconnaissent vouloir rouler à 250 km/h sur autoroute ou assassiner quelqu’un. En matière d’alcool, 25 % des femmes reconnaissent avoir déjà conduit en état d’ivresse..

 

11:20 Publié dans sexe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : seins, sexe, madonna, jackson, messi

04/12/2009

Trouvez l’Amour en… 90 minutes

Trouver celui ou celle qui fera enfin chavirer votre cœur pour de bon, un vrai casse-tête ? Plus maintenant. Un ouvrage tout juste sorti de presses vous propose de « décrocher l’amour pour la vie en moins de 90 minutes ». Si, si ! Vous êtes prêts ? Trois, deux, un… c’est parti !

Soyons francs, à première vue le titre, racoleur, fait sourire. Immanquablement. La présentation du livre – un gros cœur rouge empaqueté sur un fond de même couleur – aggrave la situation. Oh et puis après tout, les apparences ne sont-elles pas souvent trompeuses ? Comme en amour, tiens ! Pourquoi ne pas parcourir quelques pages, « juste pour rire » ?

En réalité, la surprise est agréable : l’ouvrage est certes empreint de bons sentiments. Pourtant, il explore avec intelligence la façon dont nous interagissons avec l’autre. L’auteur, Nicholas Boothman, est un praticien reconnu dans le domaine de la PNL, la Programmation neuro-linguistique. Très en vogue, cette méthode de développement personnel est principalement employée dans le monde de l’entreprise.

Boothman, c’est l’homme qui s’est rendu célèbre en consacrant un livre au concept selon lequel « la première impression est celle qui reste », ajoutant que « tout se joue en moins de 2 secondes ». Vous avez dit coup de foudre ? Eh bien pas forcément, car le principe selon lui, vaut aussi bien au bureau que dans les rapports amoureux…

Dans ce nouvel opus, vous n’apprendrez certes pas de grandes vérités scientifiques. Vous y découvrirez peut-être en revanche comment mieux vous connaître, prendre confiance et surtout, envisager avec humour une quête parfois trop effrénée de l’amour. Avant de décortiquer l’amour en 300 pages et de tout apprendre par exemple, sur le langage du corps, souvenez-vous que « tout le monde peut flirter. Pas besoin d’être un Adonis : Homme ou femme, on fait la moitié du chemin rien qu’en montrant à quelqu’un que l’on est intéressé ».

Comment décrocher l’amour pour la vie en moins de 90 minutes – Nicholas Boothman – Editions Leduc – 15,90 euros

(Source: destinationsanté)

10:27 Publié dans sexe | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : seins, sexe, madonna, jackson, messi

02/12/2009

Le soutien gorge: faire le bon choix

Une question quasi-existentielle pour la plupart des femmes, qu’ils soient gros ou petits, les seins ne trouvent pas souvent soutien-gorge à leur taille. Mais mis à part le fait qu’ils font fantasmer nos hommes, les seins c’est l’essence de la féminité. Par féminité je n’entends pas gros seins, j’entends seins tout court. Et si le soutien-gorge est avant tout à but pratique, il peut aussi devenir sensuel. Pour bien choisir son soutien-gorge, il est nécessaire de faire quelques petits rappels. 85B ça veut dire quoi ? 85 c’est pour le tour de taille et B pour votre bonnet, le bonnet c’est la profondeur de votre sein. Si vous faîtes un 85B sachez que plusieurs tailles peuvent vous aller, 80C et 90A (une taille en plus pour le tour de taille + une taille en moins pour le bonnet et vice versa), pareillement pour toutes les tailles. Comment savoir si un soutien-gorge n’est pas fait pour vos seins ? Si l’arrière de votre soutien-gorge remonte, c’est que vous avez une voire deux tailles en trop au niveau du tour de taille. Si votre sein est coupé en deux en haut de votre soutif (pareil au niveau des aisselles), c’est que le bonnet n’est pas assez grand. Si vos bretelles tombent tout le temps, c’est que la taille de votre tour de taille est trop grande. Ou encore si l’armature ressort c’est que le bonnet est trop petit. Parce que le soutien-gorge c’est l’outil indispensable à la bonne santé de votre poitrine. Mais aussi aux fantasmes de vos hommes (eh oui toujours dans la séduction !) Sachez que pour les petits seins, comme les gros, il existe pleins de boutiques spécialisées qui en plus d’avoir vos tailles, auront le côté sexy qu’on recherche dans les soutiens-gorge. (Source: melty.fr)

11:35 Publié dans sexe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : seins, sexe, madonna, jackson, messi

01/12/2009

Le plus grand top-model du monde (Vidéo)

En Images, vous allez pouvoir apprécier la différence entre la plus grande et la plus petite Top-model du monde. mages.jpgVoici un peu de légerté à découvrir en vidéo. http://www.wikio.fr/video/2151962

Sida: 1079 personnes ont été reconnues infectées par le VIH

Au cours de l’année 2008 en Belgique, 1079 personnes ont été reconnues infectées par le VIH (séropositives) soit 3 en moyenne par jour.

Le rapport annuel de l'Institut de santé publique

Au cours de l’année 2008 en Belgique, 1079 personnes ont été reconnues infectées par le VIH (séropositives) soit 3 en moyenne par jour et 128 ont été reconnues malades du Sida

10.042 patients porteurs du VIH ont été suivis médicalement en Belgique. Soit 7% de plus qu’en 1997.

Quelques éléments de profil des personnes séropositives

  • 1,9 fois plus d'hommes que de femmes (années 2006-2008)
  • Groupe d'âge le plus représenté : 30-39 ans chez les hommes, et 25-34 ans chez les femmes. (années 2006-2008)
  • Parmi les hommes belges diagnostiqués depuis 2002, les contacts homo/bisexuels constituent la voie de transmission de loin la plus importante (70 %). Chez les femmes, la transmission hétérosexuelle est nettement prépondérante (85 %).

En ce qui concerne les patients d'autres nationalités, la transmission hétérosexuelle y est prépondérante dans les deux sexes (60.9% des cas pour les hommes et 88.7% des cas pour les femmes).

Avec 1079 nouveaux cas en Belgique en 2008, le nombre de contamination par le VIH a atteint le niveau les plus élevé depuis le début de l’épidémie. On dénombre aussi 128 nouveaux cas de Sida déclaré (incidence corrigée) et 11 décès liés à la maladie

Quant au nombre de diagnostics de IST (infections sexuellement transmissibles), il se maintient à un niveau élevé ou même augmente pour certaines infections (augmentation, de l’incidence de syphilis, gonorrhée et Chlamydia)

Sur l’ensemble des nouveaux cas de contamination par le VIH diagnostiqués en Belgique en 2008, on constate une proportion en augmentation de personnes de nationalité belge et d’homo/bisexuels masculins.

Toutefois, hommes ou femmes, jeunes ou moins jeunes, homo, bi ou hétérosexuel/les, Belges ou étrangers, tout le monde est concerné : le VIH et les IST n’épargnent personne !  (Source :Institut scientifique de Santé publique (ISP) et préventionsida.org)

 

Le point sur l'actualité médicale: VIH et vieillissement

Traiter les séropositifs plus tôt pour ralentir l’horloge biologique ?
Le VIH accélère le processus de vieillissement au niveau des différents organes : le cœur, le cerveau, les os, le foie, etc. La cause principale en est l’état chronique d’inflammation que le virus actif induit dans le corps. On parle ainsi de plus en plus d’une accélération de l’horloge biologique. Bien sûr, cela ne signifie pas que l’on sera un vieillard à 40 ans parce qu’on est porteur du virus ! Mais la question est de savoir si les statistiques vont montrer pour les porteurs du virus une espérance de vie pareille à celle du Belge moyen. L’impact de l’infection chronique est néfaste à cet égard même si, par ailleurs, d’autres aspects sont bénéfiques : les patients VIH sont généralement très suivis médicalement et donc pris en charge plus vite que la moyenne en cas de problème de cholestérol, de tension, etc.

L’actualité des traitements

Des traitements globalement moins toxiques et moins contraignants. Et même la pilule unique.
A côté du vieillissement prématuré dû au VIH, le problème de la toxicité médicamenteuse est en régression. On a observé depuis plusieurs années déjà que certaines molécules augmentent les risques d’affections non directement liées au sida, et notamment les risques cardiovasculaires. Aujourd’hui, cela reste vrai pour les médicaments du passé. Les médicaments actuels présentent beaucoup moins de toxicité, y compris au niveau cardiovasculaire. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’étude START a du sens : on risque beaucoup moins de gommer l’impact positif espéré du traitement précoce par un effet négatif dû aux effets secondaires des médicaments.

Commercialisé depuis quelques jours en Belgique : la pilule unique
Une grande nouveauté vient tout juste de débarquer sur le marché belge, en novembre 2009 : l’Atripla : une trithérapie concentrée en une seule pilule. Pour les patients qui ont accès à l’Atripla, il sera clairement plus facile de se soigner pendant 20 ou 30 ans avec une pilule par jour qu’avec la prise quotidienne de plusieurs médicaments.

Epidémiologie

Une nouvelle approche européenne à l’étude : les maladies sentinelles

Le monde médical continue à être confronté au problème des présentations tardives du VIH. En Europe, environ 30 % des nouveaux patients sont diagnostiqués dans une phase avancée de la maladie. C'est-à-dire avec une immunité de moins de 200 T4 ou des infections opportunistes.
Un programme européen tente, dès lors, d’améliorer l’accès au dépistage afin que les porteurs du VIH se retrouvent plus tôt dans le circuit médical. Ce programme, en cours depuis quelques mois, travaille sur base des ‘maladies sentinelles’ : une série de maladies considérées comme potentiellement associées au VIH. Lors de consultations qui n’ont rien à voir avec le VIH, les médecins participant au programme sont invités à proposer aux patients présentant l’une de ces maladies sentinelles de faire le test VIH.

Maladies sexuellement transmissibles (MST) : épidémie toujours plus galopante !

Les MST poursuivent leur développement explosif, indiquant de façon évidente que le préservatif est moins utilisé.
La syphilis, l’hépatite C, la gonococcie, l’herpès, le chlamydia, etc. font des ravages partout, et particulièrement dans la population homosexuelle masculine, et ce, dès l’adolescence. On observe en particulier que de nombreux patients présentent des infections répétées et que l’hépatite C, la plus dangereuse, est souvent associée à la syphilis ou à d’autres MST.

Vaccins


Enfin un signal positif. Mais la prudence s’impose.
Que peut-on dire de l’essai vaccinal qui a fait la une des médias en septembre 2009 ? Qu’il constitue une base sur laquelle on peut continuer à travailler. C’est peu mais c’est tout de même la première fois qu’un programme de vaccination donne un signal positif. Les programmes précédents ont tous été des échecs ou pire, ils ont parfois aggravé la situation.
Dans ce cas-ci, l’essai a été réalisé en combinant deux vaccins, injectés en deux fois. La population ayant participé au test présentait en moyenne un risque relativement faible de contamination. En termes de pourcentage, on a constaté quelque 30% de contaminations en moins dans le groupe vacciné par rapport au groupe placebo. Stricto, sensu, un résultat statistiquement significatif. En y regardant de plus près, pas mal de questions se posent encore aux scientifiques et l’on ne peut exclure l’élément ‘hasard’ des résultats obtenus.

30/11/2009

L'éjaculation trop tardive, cela arrive aussi !

C'est le Journal La Tribune de Genève qui met en avant la question posée par une lectrice, Olivia à son médecin et sexologue, Catherine Solano. "Alors que j’entends dire que la plupart des hommes ont tendance à éjaculer trop vite, mon mari a plutôt du mal à éjaculer, et cela depuis toujours, et cela a tendance à s’aggraver. C’est très frustrant. A quoi cela peut-il être dû?" Olivia.

La sexologue a répondu: "La cause la plus fréquente d’une éjaculation retardée ou impossible, c’est la prise de médicaments ou de certaines substances toxiques comme l’alcool, le haschisch, la cocaïne, l’héroïne…Mais chez un homme jeune, en bonne santé, dont le corps est vierge de substances chimiques, la cause la plus évidente d’une éjaculation tardive, c’est le niveau d’excitation sexuelle insuffisant. Cette excitation basse existe chez certains hommes peu intéressés par la sexualité, ce qui est le cas d’environ un homme sur dix.

Mais plus souvent, l’excitation sexuelle ne monte pas suffisamment parce qu’elle est bloquée par une autre émotion comme la peur de l’intimité, la peur du plaisir (en cas d’éducation très rigide), l’hypersensibilité à des critiques de la part de sa partenaire, la peur de se laisser aller… mais aussi le stress, les soucis, les conflits conjugaux, l’attitude de la partenaire, très froide ou très agressive.

Même quand leur excitation monte très haut, certains hommes ont des difficultés à éjaculer. Le déclenchement du réflexe éjaculatoire se fait mal. Ici encore plusieurs explications sont possibles. Si l’homme se masturbe souvent entre les rapports sexuels, il peut avoir des difficultés pendant l’acte. Cela se produit aussi s’il démarre trop intensément les mouvements coïtaux. Car il lui est alors difficile d’accélérer encore les mouvements, geste qui permettrait de déclencher l’éjaculation.

L’usage intensif de la pornographie peut aussi parasiter la sexualité de couple en implantant dans l’imaginaire des situations visuelles qui deviennent des déclencheurs indispensables pour que l’éjaculation survienne. Et puis la technique masturbatoire acquise à l’adolescence peut jouer un rôle, car certains hommes ont une manière de stimuler leur sexe qui ne reproduit pas les mêmes sensations que le coït en couple. Ils ont une habitude de stimulation efficace pour déclencher leur éjaculation qui est différente…"

29/11/2009

La durée du couple fait-elle varier la satisfaction sexuelle ?

 

L'idée reste répandue qu'après un certain temps de vie à deux, la sexualité deviendrait monotone ou routinière, donc moins satisfaisante. L'enquête MISS sur la satisfaction sexuelle des Françaises a voulu explorer s'il s'agissait d'une réalité ou bien d'une idée reçue peut-être fausse.


Lors d'une grande enquête 2008-2009 sur la satisfaction sexuelle des Françaises, plus de 2000 femmes en couple ont répondu. Voici quelques éclairages sur l'amour en France. La note globale de satisfaction sexuelle est de 7,3 sur 10 jusqu'à 2 ans en couple, pour arriver à 5,9 sur 10 pour les femmes en couple depuis 20 ans ou plus.(Source: e-santé.fr)


Cependant, ce résultat est à tempérer. Les femmes plus âgées, plus susceptibles d'être parvenues à 20 ans de vie de couple, ont reçu une éducation très différente, valorisant moins la sexualité que les plus jeunes... D'autre part, la note de 5,9 sur 10 est au-dessus de la moyenne et correspondrait à une mention assez bien !

Au fil des années, qui exprime le plus souvent son désir ?

Au tout début de la vie de couple, les deux amants sont plus des deux tiers (72 %) à affirmer qu'ils éprouvent le plus souvent un désir sexuel partagé. Ce chiffre diminue au fil des années, et après 20 ans de vie de couple, ils ne sont plus que 48 % à continuer à fonctionner sur ce mode.

Ce changement se produit au profit du désir sexuel masculin. Les hommes sont 14 % à avoir toujours ou plus souvent de désir que leur partenaire la première année, puis ce chiffre augmente assez régulièrement avec les années pour atteindre 38 % après 20 ans de vie de couple.

Du côté des femmes, la première année de la vie de couple, elles sont 13 % à affirmer qu'elles expriment toujours ou le plus souvent leur désir dans le couple. Et, 20 ans plus tard, elles sont 14 % à exprimer plus haut leur désir que leur partenaire.

Il semble donc que les femmes qui éprouvent plus de désir que leur partenaire conservent ce désir, même 20 ans plus tard.

Peut-être que les hommes savent mieux se comporter au début de leur vie de couple pour inciter leur compagne à éprouver du désir... (Source: e-santé.fr)

15:38 Publié dans sexe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : seins, sexe, madonna, jackson, messi

27/11/2009

Troubles de la sexualité: des aides

Les troubles de la sexualité sont fréquents, même si peu de personnes osent en parler, y compris à leur médecin, selon un article dujournal lepoint.fr Et ils ne relèvent pas toujours d'une psychothérapie, d'où justement la nécessité de demander l'avis d'un spécialiste. L'idéal est de consulter des spécialistes capables de gérer les aspects autant physiologiques que psychologiques de ces petits tracas aux conséquences parfois énormes. Les Drs Victor Simon et Sylvain Mimoun appartiennent à cette catégorie. Le premier est gastro-entérologue et psychosomaticien ; le second gynécologue, andrologue et psychiatre. Et tous deux viennent d'écrire un livre* sur les moyens de résoudre ses problèmes sexuels grâce à l'hypnose.

"Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, l'hypnose n'est pas un sommeil mais plutôt une hypervigilance mentale avec une hyperactivité des aires cérébrales inconscientes", précisent les auteurs. Elle relaxe le corps et lutte contre l'angoisse, notamment celle induite par les dysfonctions sexuelles, que ce soient les troubles du désir ou du plaisir, les problèmes d'érection, d'éjaculation ou le vaginisme. En moins de dix séances elle permet à la personne ou au couple de comprendre et de dépasser son problème, en activant ses ressources intérieures, selon ces spécialistes. Cette approche est, insistent-ils, respectueuse de l'individu et du couple.

Des troubles de la sexualité, le Dr Alain Tamborini en parle aussi dans son dernier ouvrage**, mais il ne se limite pas à eux, loin de là. Le gynécologue parisien répond à toutes les questions intimes que les femmes se posent. Il en a recensé 800, allant de la contraception à la sexualité, en passant par les maladies des organes génitaux et du sein. Règles douloureuses, syndrome prémenstruel, "maux d'amour", aucun sujet n'échappe à ses explications et à ses conseils qui tiennent compte des connaissances scientifiques les plus récentes. Un livre à consommer donc sans modération par les jeunes filles, leurs mères et leurs grand-mères ... (Source: lepoint.fr)

*Comment résoudre ses problèmes sexuels grâce à l'hypnose, éditions L'Esprit du Temps, 154 pages, 15 euros

** 800 questions au gynécologue, éditions Marabout santé, 380 pages, 6,90 euros

L'âge de la curiosité sexuelle

17/11/2009

Sexe et ménage: le duo gagnant !

Madame a maintenant un nouvel argument pour convaincre Monsieur de participer aux corvées du dimanche.

Une nouvelle étude de l'université Montclair, dans le New Jersey, montre que les couples également impliqués dans les tâches ménagères font plus souvent l'amour.

Madame serait en effet dans de meilleures dispositions lorsque ces tâches sont réparties de manière équitable.

Faut dire que malgré l'évolution des moeurs, les femmes demeurent grandement responsables des travaux ménagers.

Elles y consacrent en moyenne 16 heures par semaine, contre seulement 2 pour leurs conjoints. (Source: rockdetente.com)

16:22 Publié dans sexe | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : seins, sexe, madonna, jackson, messi

11/05/2009

Le secret des seins

Les seins sont aussi différents les uns des autres que le sont les visages. Ils vivent en toute liberté sur la plage, se dessinent sous les pulls moulants ou s'offrent aux regards dans un beau décolleté plongeant… et ils rendent fous les hommes de tout âge !

La poitrine d'une femme est aussi importante pour elle que l'est le pénis pour un homme… c'est dire ! Et si 70 % des hommes avouent préférer les poitrines voluptueuses, les femmes, elles, semblent se satisfaire de plus de discrétion. Ainsi, quand on demande aux femmes si elles souhaiteraient une poitrine plus volumineuse (sans aucune douleur et sans que cela ne leur coûte un centime), seulement 5 % d'entre elles répondent par l'affirmative! Mais il faut savoir que la taille moyenne de soutien-gorge est aujourd'hui le 90 B alors que c'était le 80 B il y a une vingtaine d'années.

Lire la suite

11:50 Publié dans sexe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : seins, sexe, madonna, jackson, messi

09/03/2009

Bien choisir ses sous-vêtements

Choisir ses sous-vêtements n’est pas tâche facile. Mais pas impossible ! Voici tous nos conseils pour bien choisir ta lingerie en fonction de tes humeurs, et de ton style. (Source: teemix.aufeminin.com)

Des dessous romantiques :
Tu es plutôt fleur bleue ? Du genre rêveuse? La lingerie romantique est faite pour toi !
Mise sur des ensembles aux
couleurs pastel (bleu ciel, rosé, violine…), en coton brodé, aux motifs liberty ou fruités. Si tu es audacieuse, ose les dessous en soie ou en dentelle, à petits nœuds ou même pailletés, mais toujours dans des couleurs tendres… Si tu as une taille de guêpe, opte sans hésiter pour un bustier serre taille, le secret des princesses.
L’idée ? Suggérer plutôt que dévoiler grâce aux matières vaporeuses et légères.
Le must ? Une petite
nuisette en satin pour des nuits toutes douces.

Des dessous tendance :

Tu es toujours au top de la mode, même sous tes vêtements ? Mise sur des dessous en soie, en dentelle, en mousseline et en tulle.
Tu es blonde ou tu as la
peau claire ? Opte pour des couleurs chaudes, ultra tendances: chocolat, café. Tu es brune ou tu as la peau mate ? Craque sur des couleurs plus flashy, comme le bleu électrique, le rouge chatoyant ou le violet.
Blonde ou brune, ne te prive pas du blanc, plus sage et romantique, et surtout indémodable.
L’idée ? Varier les matières et les couleurs au gré de tes humeurs.
À éviter ? Les sous-vêtements rouges pour les
poitrines généreuses, un peu too much !

Lire la suite

Chirurgie des seins: américaines et brésiliennes en tête !

Certes, les Etats-Unis sont et restent champions du monde toutes catégories en matière de chirurgie esthétique. Mais ils sont talonnés par le Brésil, où le culte du corps frise l'obsession, révèle une étude publiée par le quotidien Folha de Sao Paulo. Et les Brésiliennes, premières et de fort loin dans le pays à recourir au bistouri (88% des opérations esthétiques pratiquées en 2008 ont touché des femmes et 12% des hommes, selon l'étude) se distinguent tout particulièrement dans le créneau des opérations des seins.

Effectuée à la demande de la Société brésilienne de chirurgie plastique (SBCP), cette étude dévoile ainsi le chiffre étonnant de 629.000 opérations esthétiques pratiquées en 2008 dans ce pays de 190 millions d'habitants. Sur ce total quasi-astronomique, seules 172.000 des opérations réalisées étaient des actes de chirurgie réparatrice. La SBCP estime en outre que les chiffres réels devraient encore être supérieurs, de nombreuses opérations étant réalisées par des non-spécialistes.

La plus grande partie de ces opérations de chirurgie esthétique ont été pratiquées sur les seins - soit un chiffre impressionnant de 151.000 actes chirurgicaux. Sur toutes ces opérations réalisées, 96.000 l'ont été pour une augmentation et 55.000 pour une réduction des seins. Après les chirurgies plastiques des seins, ce sont les liposuccions, avec 91.000 opérations, qui ont eu l'an dernier le plus de succès dans ce pays. A titre de comparaison, le sondage réalisé pour la Société brésilienne de chirurgie plastique a montré que 116.821 opérations cardiovasculaires ont été réalisées dans tout le pays l'an dernier. (TF1)

28/10/2008

4 questions sur les seins

question_seins.jpg

Regardez-mes seins, suis-je normale, docteur?

«J'ai trouvé un poil sur mon sein.»
La peau des seins, comme presque partout sur le corps, contient des follicules pileux. Il n'est donc pas rare d'y voir des poils. Afin d'éviter les infections, il vaut mieux les couper avec de petits ciseaux que les extraire avec une pince.

«J'ai un sein plus gros que l'autre.» Les poitrines parfaitement symétriques sont rarissimes, voire inexistantes. La plupart du temps, on est la seule à s'en rendre compte.

«J'ai les mamelons inversés.» Entre 10 % et 20 % des femmes ont des mamelons qui rentrent vers le sein. Cela se produit généralement au début de l'adolescence, quand les seins commencent à prendre forme. L'allaitement peut être plus difficile, mais pas nécessairement impossible. Par contre, si notre mamelon change de forme et se retourne sur lui-même plus tard dans la vie, cela peut indiquer un problème plus important, entre autres un cancer du sein. On consulte sans tarder.

«J'ai les seins beaucoup plus gros que ceux de ma mère!» L'hérédité joue un rôle dans la taille de la poitrine, mais les seins de notre mère ne sont pas les seuls dans notre bagage génétique. «Il suffit de regarder des familles avec trois ou quatre filles: elles ont toutes des seins différents!» illustre Louise Dumas. (Source Par Andrée-Anne Guénette sur coup de pouce.com)

Plus d'infos: Cancer du sein: n'oubliez pas le dépistage

 

 

08:29 Publié dans sexe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : seins, mamelons, santé, poils, folicules